Jean Pascal contre Bernard Hopkins

(CKAC Sports) Après avoir débuté le match en lion, Jean Pascal a semblé essoufflé à partir du 5e bout. Bernard Hopkins a surpris tout le monde. Tout comme le résultat! Nulle majoritaire en faveur du Québécois qui garde ses ceintures.
Fidèle à sa réputation, Bernard Hopkins y a été d’une déclaration qui n’a pas fini de faire jaser dans le monde de la boxe. «Si le combat avait été tenu aux États-Unis, le résultat aurait été différent, a affirmé le boxeur de 45 ans au micro de Showtime. Pas surprenant que les boxeurs québécois ne veuillent pas sortir de leur pays, ils sont clairement avantagés», d’ajouter Hopkins.

De son côté, Pascal, visiblement déçu et surpris de l’issu du combat, a assuré qu’il était convaincu de sa victoire, bien que traité durement par le journaliste du diffuseur américain. «Même si les statistiques ne sont pas en ma faveur, je suis celui qui a porté les meilleurs coups. S’il veut une revanche, je suis prêt à lui offrir, n’importe quand.»

Les minutes qui ont suivi le combat n’ont pas été de tout repos. Le président des Productions Golden Boy, Richard Schaefer, aurait été très actif autour de la table des juges. Selon le journaliste de Sports Illustrated, M. Schaefer aurait indiqué qu’il considérait l’option de déposer un protêt. Après avoir pu consulter les cartes des juges, il aurait repris son calme en affirmant que les cartes avaient été vérifiées deux fois plutôt qu’une, ce qui enlevait soudainement le doute de corruption.

Certaines informations corroborées par SI laissent croire que la WBC étudie présentement l’option d’ordonner immédiatement un combat revanche entre Jean Pascal et Bernard Hopkins.

Une histoire qui reste à suivre. Et qui n’a pas connu ses derniers rebondissements!

———————————

Le déroulement du combat principal:

Quelques instants avant d’être présenté à la foule, Bernard Hopkins s’échauffe, le visage caché sous une cagoule, visiblement prêt à commettre un vol qualifié! Sous les huées de la foule, Hopkins arrive aux abords du ring avec la détermination au fond des yeux.

Scénario bien différent du côté de Jean Pascal, qui a droit à un accueil triomphant! Et c’est peu dire! La foule est complètement en délire. Mesdames et messieurs, place au combat!
Suite: http://www.ckac.com/combats/nouvelles/pascal-conserve-ses-titres-50355.html

error: Content is protected !!