Gala de Charles Lafortune- Les vedettes – Festival Juste pour Rire 2014

 

Le gala Les vedettes a débuté en chanson avec quatre participantes de La Voix qui sont venues offrir un petit medley. Charles Lafortune s’est joint à elles pour la dernière pièce. L’animateur a enchaîné en avouant : « Je suis devenu une vedette au Québec en ne faisant rien (L’école des fans, La classe de 5e, Le Cercle, La Voix). Je suis un bibelot qui a réussi. Tout est possible! »

Il a alors expliqué que lorsque tu deviens une vedette les gens n’ont plus de filtre à ton égard. « Quand tu es une vedette, tu te fais dire des affaires étranges. Je me suis déjà fait dire : C’est tu vous qui faites Charles Lafortune? »  L’animateur a aussi confessé que les vedettes étaient toutes insécures et qu’elles avaient tous un point en commun : l’instabilité mentale. « T’es bipolaire, tu reçois la carte de l’Union des artistes. »


[youtube c3mLR5IIRV4 600 400]

Philippe Laprise est ensuite monté sur scène pour raconter une anecdote de tournée. Un jour, son gérant l’a appelé sur l’heure du dîner pour lui dire qu’il avait un spectacle à 14 h, la même journée. L’humoriste s’est donc préparé en vitesse et a pris la route en direction d’Acton Vale. En plein milieu du chemin, il a été pris d’une envie, mais ne voulant pas être en retard, il s’est dit qu’il allait attendre d’être rendu à la salle de spectacle. À son arrivée, il s’est rendu compte que c’était un festival extérieur et que pour se rendre aux toilettes chimiques, il devait traverser la foule de spectateurs et faire la file comme tout le monde. S’en suit, une fin rocambolesque, il a failli échapper ses lunettes dans les toilettes, mais a plutôt laissé tomber son cellulaire sur un amas de papier.

Ensuite, Phil Roy est venu parler de la musique qui est omniprésente, que ce soit autour d’un feu ou au karaoké. Il a aussi prouvé, en chantant des airs connus, que personne ne connaît les paroles d’une chanson au complet. L’humoriste a aussi parlé des chansons qui restent dans la tête et nous a laissés sur un extrait de sa propre composition sur la tourtière.

La spécialiste du sexe est dans l’enveloppe (Réal Béland) a offert un spécial Vedettes pour son émission. Elle a pigé 5 enveloppes de lettres écrites par des vedettes pour avoir des conseils : Jean-Luc Mongrain, Réjean Tremblay, Anne-Marie Losique, Chantal Lacroix et Sœur Angèle.

Suite à quoi Charles est venu parler de la relation qu’ont les vedettes avec les médias sociaux. Il a invité les gens à sortir leur cellulaire, à aller sur Facebook et à liker sa page. L’animateur a avoué que son principal rival sur Facebook était Éric Salvail avec ses 123 000 amis (la page de Charles Lafortune en compte 23 000). Il a également fait ressortir les éléments négatifs des réseaux sociaux.

Puis, c’est l’humoriste belge Nawell Madani qui est montée sur scène avec une entrée digne d’une pop star américaine. Elle a enchaîné en parlant de son amour de la musique américaine et des chanteuses Jennifer Lopez et Beyoncé. En effet, plus jeune, elle aurait aimé être danseuse pour des vidéoclips, mais son père n’approuvait pas.

Quant à lui, le comédien et humoriste Martin Vachon a fait découvrir au public les dessous du métier d’acteur. Plus particulièrement, il a décrit le déroulement du tournage de scènes intimes en répondant aux questions qu’on lui pose régulièrement.

Ensuite, les Denis Drolet ont pris le relais pour faire un hommage aux… Denis Drolet. L’animateur est venu leur rappeler qu’ils devaient rendre hommage aux Jérolas. Vincent a aussi avoué à son complice qu’ils n’avaient pas le droit à un hommage parce qu’ils n’ont jamais fait de cover de magazine, qu’ils n’ont pas leur propre coiffeur et styliste et qu’ils n’ont pas fait de controverse.

Guillaume Wagner a parlé de l’admiration qu’a le public pour les vedettes. Il a suggéré aux spectateurs d’admirer des gens qui ont inventé des choses utiles plutôt que des artistes. L’humoriste a ensuite dressé le portrait des vedettes : ce sont des divas, des traîtres, des narcissiques et elles ne paient jamais de contraventions.

Charles Lafortune et Stéphane Bellavance ont remplacé Jean-François Mercier et Mike Ward qui devaient faire un numéro critique contre les comédiens, les chanteurs, les vedettes instantanées, les cuisiniers et les politiciens. Comme Lafortune et Bellavance « ont des publics de jeunes et de vieilles matantes », les sacres ont été remplacés par des termes plus doux. Le numéro s’est clôt par Vive les vedettes!

Pour terminer le gala, Charles Lafortune et les humoristes invités ont lancé des ballons avec le visage de plusieurs vedettes dans la foule afin que les gens tapent dessus, leurs donnent des coups de pieds, leurs fassent des câlins, etc.

En bref, le gala Les Vedettes réunissait des artistes variés de plusieurs sphères culturelles et Charles Lafortune, l’animateur, a réussi à mener la soirée avec fougue et humour. La série de galas Les têtes de turcs des Québécois sera présentée à la Place des Arts jusqu’au 21 juillet. Pour plus de détails, consultez le www.hahaha.com.

 

error: Content is protected !!