Gala Artis: Guylaine Tremblay, Martin Matte; les grands gagnants

C’était hier soir qu’avait lieu la 31e édition du Gala Artis. Comme chaque année, le tapis rouge du gala était plein à craquer d’artistes québécois adulés du public. Les journalistes et photographes s’en donnaient à cœur joie alors que le public pouvait assister à l’arrivée des vedettes qui s’étaient mises sur leur 36.. Ou pourrais-je dire leur 31! Cette année, le Gala Artis fût animé de main de maître par le talentueux et si attachant Guy Jodoin. Une soirée qui a passé relativement rapidement comparativement à d’autres Galas antérieurs. Le seul bémol: la présence dominante de TVA dans les nommés et les gagnants. Non pas que je sois contre cette édifiant empire, mais j’aurais souhaité un peu plus de diversité; TVA a raflé 11 trophées, contre deux pour ICI Radio-Canada Télé, deux pour V et un pour VRAK. Bien entendu, on y va avec le public et on voit très bien l’importance prédominante que les gens donnent à cette chaîne télévisuelle, c’est en effet un franc succès pour la chaîne TVA. Du coup, Guylaine Tremblay fut la seule représentante d’une émission d’ICI Radio-Canada Télé parmi les gagnants.  Elle a rapporté chez elle ses 18e et 19e trophées en 13 ans. Aussi, à sa grande surprise, Martin Matte s’est vu décerner le prix de Rôle masculin dans une comédie ainsi que Prix Artis – Personnalité masculine. En effet, celui qu’on connaît pour son humour décapant et sa personnalité plutôt taquine, a été très surprît d’apprendre qu’il gagnait la personnalité masculine de l’année.

Tout d’abord, on ne peut passer sous silence l’ouverture du gala! En effet, cela a été le moment le plus fort de la soirée. J’ai eu la chance d’assister au gala et de le réécouter à la télévision et je dois avouer que d’être au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts était encore plus impressionnant! On ne saisit pas parfaitement à la télévision la hauteur des praticables sur lesquelles Guy Jodoin était au début de l’ouverture, mais c’était franchement impressionnant. J’assiste aux galas depuis une dizaine d’années et je dois avouer que rares sont les ouvertures aussi impressionnantes, il y a beaucoup de travail sur ces premières minutes! C’est ce qui reste dans mes pensées lorsque je pense au 31e Gala Artis.

Parsemée de quelques problèmes techniques pendant la soirée, elle s’est avérée être agréable sur le plan visuel, mais peu surprenante en ce qui a trait aux gagnants! En effet, j’avais prédit 13 gagnants sur 16. Heureusement, les problèmes techniques étaient plus flagrants en salle qu’à la télévision pour la grande joie des téléspectateurs. Guy Jodoin s’est donné à fond dans les prouesses physiques et il a fait une animation solide du début à la fin, malgré quelques gags qui sont tombés un peu à plat. D’autres ont été plutôt grinçants et malaisants à point; évoquant l’entrée en politique du chef du PQ (Pierre-Karl Péladeau) et faisant référence à la rupture entre ce dernier et Julie Snyder, Guy Jodoin lance : « Il disait viser la séparation. C’est fait! » Personnellement, j’ai trouvé cette blague plutôt cocasse et Julie Snyder n’a pas semblé frustrée puisqu’elle est revenue sur scène un peu plus tard aux côtés de Guy A. Lepage. Sinon on peut penser à une autre blague faite pendant le numéro d’ouverture, où Guy en a profité pour grafigner Sophie Grégoire-Trudeau, la femme du Premier Ministre du Canada, et ainsi critiquer ses talents vocaux. Un gag qui a fait éclater les réseaux sociaux!

En somme, le 31e Gala Artis ne s’est pas avéré un gala qui sort de l’ordinaire, mais il a marqué l’histoire par son ouverture extrêmement bien pensée et originale! L’hommage aux artisans décédés cette année chanté par Louis-Jean Cormier fût sobre et touchant et en général les présentations étaient comme à l’habitude: parfois drôles et parfois moins efficaces. La mise en scène fut efficace et les décors étaient magnifiques. On retient d’ailleurs les deux structures géantes en néons représentant le trophée Artis, côté cour et côté jardin. Les rumeurs courent sur Éric Salvail qui serait pressenti pour être le prochain animateur du Gala Artis 2017… Vérité ou mensonge ? À suivre!

 

Liste complète des gagnants

 

Animateur/Animatrice de bulletins de nouvelles: Pierre Bruneau

Animateur/Animatrice d’émissions d’affaires publiques: Denis Lévesque

Animateur/Animatrice d’émissions de services: Gino Chouinard

Animateur/Animatrice d’émissions de variétés ou de divertissement: Éric Salvail

Animateur/Animatrice de magazines culturels et talk-shows: Éric Salvail

 

Rôle féminin dans une comédie: Julie Le Breton

Animateur/Animatrice d’émissions de jeux: Guy Jodoin

Animateur/Animatrice d’émissions de sport: Dave Morissette

Rôle masculin dans une télésérie: Sylvain Marcel

Rôle féminin dans une télésérie: Marianne Fortier

Rôle masculin dans un téléroman: Guy Nadon

Artiste d’émissions jeunesse: Sarah-Jeanne Labrosse

Rôle féminin dans un téléroman: Guylaine Tremblay

Prix Artis – Personnalité féminine: Guylaine Tremblay

Rôle masculin dans une comédie: Martin Matte

Prix Artis – Personnalité masculine: Martin Matte

error: Content is protected !!