Le Dîner de Cons – première à la Place des Arts

Le défi était de taille : s’attaquer au classique de la comédie française Le dîner de cons en arrivant à égaler la performance offerte en 1998 par Jacques Villeret et Thierry Lhermitte. Le duo d’André Robitaille et de Marcel Lebœuf a livré hier au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts une interprétation réussie du film français. Adaptant le texte au contexte québécois, sans toutefois modifier les célèbres répliques de M. Pignon et de M. Brochant, l’équipe a réussi à décrocher plusieurs rires au cours de la soirée. Particulièrement lorsque M. Pignon a commenté le match opposant les Canadiens et les Bruins ou encore quand il a avoué ne pas avoir été capable de construire le pont Champlain, car il tombait toujours.

La pièce, mise en scène par Normand Chouinard, raconte l’histoire de Pierre Brochant, un éditeur montréalais qui organise une fois par semaine un dîner avec ses amis. Chacun d’eux doit inviter un con et celui qui déniche la personne la plus idiote est nommé gagnant de la semaine.

L’histoire débute avec la rencontre de M. Brochant (Robitaille) et de François Pignon (Leboeuf), comptable au ministère et passionné par la construction de bâtiments historiques en allumettes.

Brochant, à qui l’on a recommandé M. Pignon comme con de classe mondiale, a invité ce dernier à venir prendre un verre chez lui avant le dîner. Affaibli par un tour de rein, il lui annonce qu’il devra malheureusement annuler le dîner. S’en suit alors une soirée mouvementée remplie de quiproquos et mettant en vedette Christine (Geneviève Rochette), la femme de Brochant, Marlène Sasseur (Myriam Leblanc), sa maîtresse, Juste Leblanc (Antoine Durand), son ancien meilleur ami et Lucien Cheval (Jean-Pierre Chartrand), un contrôleur fiscal.

Chapeau à Marcel Lebœuf qui a su interpréter M. Pignon à sa façon, sans tenter de copier l’original et qui a causé quelques fous rires avec ses mimiques et sa gestuelle. Somme toute, la version québécoise du Dîner de cons est drôle et les comédiens vous feront passer un bon moment. Pour les amateurs du film original, ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas trop dépaysé par cette version qui colle assez bien aux répliques de 1998.

Le dîner de cons est présentement en tournée à travers le Québec et sera de retour le 5 décembre au Théâtre d’Outremont de Montréal. Pour toutes les dates et plus de détails, consultez le http://www.ledinerdecons.com/.

 

error: Content is protected !!