Gala Accroche – Cœur pour la Fondation Québec Jeunes

Pour une 13e édition, le Gala Accroche-Cœur avait lieu hier soir au Monument-National. Réunissant sur scène une brochette variée d’humoristes, ce spectacle-bénéfice recueillait des fonds pour offrir du soutien aux jeunes qui veulent « s’accrocher » aux études par le biais de la Fondation Québec Jeunes.

Le spectacle a été présenté à Québec à la fin du mois d’avril et c’est à Stéphane Bellavance qu’on a confié l’animation de la version montréalaise.

Plusieurs humoristes dont Jean-Michel Anctil, Maxim Martin, Dominic Paquet, Louis T, Simon Leblanc, Mariana Mazza, Katherine Levac, Martin Vachon, Martin Petit, Phil Roy et Rabii Rammal sont venus présenter leurs numéros aux généreux donateurs.

Rabii Rammal, chroniqueur de La Presse, est venu expliquer ce qui est fait concrètement avec les sommes amassées. Une vidéo présentait également des croquis de l’histoire contée.

Martin Vachon a blâmé la technologie de l’avoir rendu paresseux. « À cause de mon Ipad, je fais pipi assis. Je pêche sur la toilette. »

Katherine Levac a quant à elle avoué qu’elle adorait l’école et qu’elle était première de classe, au primaire, dans une petite école de rang de 60 personnes. Elle a comparé son parcours à celui de son chum, qui a étudié à Jean-de-Brébeuf, une école privée de Montréal.

Maxim Martin est venu parler de sa fille Livia qui a 14 ans; du premier party supervisé, de son premier chum, de ses premières règles et de leur première chicane.

Phil Roy a réchauffé la foule en parlant des effets de la musique, des karaokés, des chanteurs de La Voix et des vers d’oreille. Il a d’ailleurs interprété Tourtière d’amour qui restera longtemps dans la tête des spectateurs.

C’est Jean-Michel Anctil, l’ambassadeur de la soirée, qui a ouvert la 2e partie du spectacle. Il a expliqué qu’en vieillissant, il recherchait les moments parfaits, qui sont souvent gâchés. Il a d’ailleurs parlé de son premier french.

Louis T. a discuté d’une affirmation de Lucien Bouchard qui a déjà dit : « Les Québécois sont paresseux. »

Mariana Mazza a, quant à elle, avoué que dans la vie, elle ne se fâche pas, elle se venge. Elle a alors raconté sa dernière visite chez l’esthéticienne.

Dominic Paquet a affirmé qu’il était de plus en plus mature, mais tout de même lâche. Il a parlé de ses enfants et des marathons à la télé.

Martin Petit a parlé de Facebook; de ses « amis » inconnus et des personnes négatives qui écrivent des insultes gratuites.

Le dernier invité de la soirée, Simon Leblanc, a salué le public du 450 qui a affronté le trafic montréalais. Il a aussi discuté de notre système de santé.

La soirée d’hier cumulée au spectacle présenté à Québec a permis à la Fondation Québec Jeunes d’amasser 200 000 $ pour remettre à différents projets touchants les jeunes, que ce soit pour contrer le décrochage, l’intimidation ou le taxage. Les donateurs les plus généreux ont d’ailleurs été conviés à un cocktail VIP avant le spectacle. Ils ont pu rencontrer les humoristes, prendre des photos et piquer un brin de jasette.

Tout au long de la soirée, que ce soit via capsule vidéo ou par des jeunes invités, le public a pu entendre des témoignages des personnes aidées par la Fondation Québec Jeunes. Une belle façon d’aider les jeunes tout en se divertissant!

Pour plus de détails, sur la Fondation Québec Jeunes et sur les différents projets soutenus, rendez-vous au www.fondationquebecjeunes.com.

 

error: Content is protected !!