Lancement du 2e album de Jérôme Couture : Gagner sa place

Festif lundi soir au National pour le lancement du 2e album de Jérôme Couture : Gagner sa place. Les amis et membres de la famille, une panoplie d’artistes musicaux, les médias et bien sur une tonne de fans, étaient fidèles au rendez-vous. C’est donc devant une salle bondée, que le charmant et talentueux chanteur a performé 7 des 12 chansons de son album (Plus fort que tout, Dis-le-moi, S’il le faut, Rendez-vous, My sweetest thing, Oublions tout et gagner sa place)   jumelant mouvements de pieds et coups de bassin, pour le plus grand plaisir de ses fidèles fans.  C’est Un Jérôme fier et épanoui qui s’est adressé à quelques reprises à la foule avec humour, émotion et sincérité, pour présenter ses chansons, ses musiciens, remercier ses collaborateurs et ses supporteurs. Il a mis le feu à la scène, il faisait chaud dans la salle et une chose est certaine, il a bel et bien gagné sa place… sur scène et dans notre cœur.

Je me suis entretenue avec lui, juste avant le spectacle :

jeromecouturegagnersaplace-2

Tu es passé de Jérôme Couture, album éponyme à Gagner sa place. En quoi est-il différent du premier ? 

Niveau significatif, pour moi c’est le premier pas vers une carrière qui, je l’espère, va être à long terme. J’ai travaillé super fort, encore plus que sur le premier. Le premier s’est fait vite et cette fois j’ai vraiment pris le temps de mettre mon empreinte sur chaque chanson, j’ai écrit 11 des 12 chansons avec des supers collaborateurs. J’ai mis ma griffe sur chaque chanson et tous les arrangements. Ça me rend fier, j’ai l’impression d’avoir pris plus mon temps et cet album-là me ressemble un petit peu plus.

C’est vraiment La Voix qui t’a propulsé de l’avant dans le monde artistique. Tu as travaillé fort, où en es-tu depuis, quel impact sur ta vie, depuis La Voix ?

Ce qui est intéressant avec La Voix, ça m’a permis d’avoir ma carrière solo. Avant je faisais des spectacles de groupes que j’adorais, j’ai fait beaucoup de trucs que j’aimais beaucoup (Québec issime, Elvis Story, Les Misérables) mais c’est certain qu’en dedans de moi mon plus grand rêve c’était d’avoir ma carrière solo et La voix ça a vraiment été la porte d’entrée vers cette carrière solo. Je capote c’est vraiment ce que j’aime le plus. Merci la vie, merci La Voix. C’est vraiment ce qui a le plus changé dans ma vie je te dirais.

La Voix t’a aussi apporté Marc Dupré, ton ami, ton mentor, ton coach. Il a collaboré à plusieurs de tes chansons, est-ce une crainte que ton album sonne comme du Marc Dupré et non comme du Jérôme Couture ? 

Non, jamais. Tu vois Marc, je lui fais confiance, c’est vraiment mon mentor, il a été le directeur artistique de mon album et c’est grâce à lui que j’ai trouvé ce « X » là, mon son à moi. Avant j’écrivais des chansons un peu plus folks et je jouais toujours assis sur musicales où je dansais beaucoup, je me démarquais du lot. Marc m’a aidé à écrire dans mon « X », sur ce que j’étais meilleur sur scène. Alors non, au contraire, Marc c’est mon rempart, une assise. Il a cette intelligence-là, il sait qu’il faut que ça sonne comme du Jérôme Couture et il me connaît, je n’ai aucunement cette crainte-là.

Parlons de tes chansons, Avec la chanson Rendez-vous, à qui toi, voudrais tu donner rendez-vous ?

Ce que j’aime avec cette chanson, oui cette une histoire de « Cruise » un peu, mais l’idée c’était aussi que ça parle aux fans. Avec ce 2e album-là qui arrive, je me dis tout le temps « Est-ce que les gens vont être au rendez-vous, est-ce qu’ils vont venir si je leur donne rendez-vous ? » Ça peut avoir l’air quétaine dit comme ça, Mais je trouve ça le fun. Vont-ils être là encore, c’est une vraie crainte que j’avais et cette chanson là, ça veut aussi dire ça pour moi.

Tu as une chanson qui s’appelle Dis-le moi, une autre Regarde-moi et une autre Oublions tout. Est-ce que tu aimes donner des ordres dans la vie Jérôme 😉 ?

(Rires) Non, en plus…Je ne suis tellement pas comme ça, ça a adonné comme ça. Mais tu vois, ça me permet, les chansons, d’être un peu quelqu’un d’autre, c’est ça qui est intéressant. Moi je suis super timide, je suis un gars « smooth », je suis bien relax, je ne suis pas caractériel « pentoute », alors je pense que quand je peux l’être dans les chansons, ça me fait du bien.

Blagues à part, ta chanson Regarde-moi est un message de soutien, d’espoir. Tu dis de te regarder pour « passer à travers » T’écouter peut surement aider aussi, est-ce la mission de cette chanson ? 

Oui, la musique de cette chanson-là était écrite depuis longtemps, mais on n’avait pas réussi à trouver un texte qui était aussi fort que la musique et un moment donné Marc et moi on est arrivé avec Regarde-moi et on a eu envie de parler de dépression, des gens qui ne feelent pas autour de nous, c’est le mal de notre siècle la dépression (…) J’avais envie de dire par ma chanson : « Si vous ne feelez pas, écoutez ma musique, ça va bien aller. » Si tu savais le nombre de messages que j’ai eu de gens en détresse qui me disent, « quand j’écoute ta chanson, ça me redonne du pep ». C’est… wow…j’en parle et j’ai des frissons.

jeromecouturegagnersaplace-40

jeromecouturegagnersaplace-27

La chanson On s’en fout vient un peu contrer ça avec des paroles comme « Il faut réapprendre à rire de tout »

Oui, j’avais envie de dire aux gens d’être heureux, d’arrêter de s’en faire, de ne pas déprimer avec l’hiver qui s’en vient par exemple, de juste rire et avoir du fun, que le bonheur c’est un choix.

Personnellement, je trouve que la chanson qui te représente le mieux est Je suis là. Dans cette chanson, tu parles de courir partout et de faire ta destinée et on n’a qu’à se souvenir de ton passage à La Voix, de toi qui prend possession de la scène et de tes mouvements de pieds pour savoir que tu es bien là, tu es encore là!

Tu vois cette chanson-là est importante pour moi. Ça fait longtemps qu’elle est écrite et ça a été une des premières qu’on a peaufiné au complet. J’aimais le texte. Je voulais m’adresser directement aux fans, leur dire « regardez, je suis là, avant de faire comme si je n’existais plus, que je ne suis plus là, attendez, écoutez-moi encore, j’ai encore quelque chose à dire, j’ai encore envie d’être pertinent, alors suivez-moi et on va avoir du fun.

Je ne peux passer sous silence My Sweetest thing qui a été le succès de l’été.

Ouiiiii, je suis content !!

Alors si on fait des prédictions, quelle chanson sera le prochain grand succès de ton album ?  

C’est une bonne question ! Là, il y a Plus fort que tout qui entre dans le cœur des gens de plus en plus et que j’adore… C’est dur à dire ça ! Il y a Rendez-vous que j’aime beaucoup, j’ai l’impression que celle-là peut parler beaucoup aux gens et elle a quelque chose de dansant qui me ressemble beaucoup aussi. Je pense que ça pourrait faire « swigner » le monde l’été prochain.

jeromecouturegagnersaplace-4

jeromecouturegagnersaplace-5

Pour conclure, en rafale :

Ta chanson coup de cœur que tu peux écouter en boucle ? 

Plus froid que l’hiver

Celle que tu chanterais en date ou pour chanter la pomme ?

S’il le faut

La plus difficile à chanter ?

Oh, je dois t’avouer qu’elles sont toutes difficiles à chanter, je ne me suis pas donner ça facile, mais LA plus difficile à chanter c’est Plus fort que tout.

Album accrocheur à fredonner ou à chanter à tue-tête, que je qualifierais d’hymne aux petits bonheurs et au « lâcher prise ». Un album qui fait du bien.

jeromecouturegagnersaplace-42

Mes coups de cœur :

S’il le faut (la seule balade de l’album)

Plus froid que l’hiver

On s’en fout

jeromecouturegagnersaplace-43

 

error: Content is protected !!