L’humoriste Simon Leblanc, présente Tout court, son premier one man show

L’humoriste Simon Leblanc, présentait hier soir au Gesù, Tout court, son premier one man show.

Durant plus d’une heure trente sans entracte, l’humoriste livre au public des anecdotes en tout genre, et ce, sans fla fla. « Ce n’est pas une vraie première ce soir, c’est la 145e représentation. Comme vous avez pu voir, c’est une première sans cupcake, parce que je voulais le show le plus normal possible… C’est sur votre bras les cupcakes. »

Dans Tout court, Simon Leblanc parle entre autres du trafic à Montréal, de la différence entre habiter sur le Plateau et dans le quartier Saint-Henri, des riches vs les pauvres, de Marine Land et de sa tendance à se mettre continuellement dans le trouble.

Il nous raconte d’ailleurs sans gêne et avec énormément de détails, ses quelques visites à l’urgence dont la fois où les visiteurs étaient particulièrement bizarres comme la vieille dame de 90 ans qui faisait son Notre-Père et qui souhaitait mourir, l’itinérant qui récitait des poèmes diaboliques ou encore l’infirmier dépressif qui sacrait à tour de bras.

Simon parle aussi de sa grand-mère, qu’il décrit comme une femme épeurante, qui n’aimait pas ses petits-enfants, mais qui avait un grand cœur et qui savait recevoir. L’humoriste aborde également des sujets comme le supermarché Super C, les caisses libre-service, la chasse, le surf, ses fous rires inévitables à la messe et son enfance auprès de parents hippies.

Comme rappel, l’humoriste a même eu l’audace de roder du matériel de son deuxième spectacle qu’il présente en parallèle de son tout premier one man show. Sur son site Web, il explique même la différence entre les deux spectacles en avertissant les spectateurs : « Tout court : C’est le show dont le rodage est terminé. Les billets sont plus chers parce que ça fait 130 fois que je le joue. Il commence à être drôle pour au moins 25-30 piasses (si c’est trop cher, achète le CD). Malade : C’est un show qui est encore en rodage. Tu payes pas cher le billet, mais ça se peut que ce soir-là, le show soit plate comme la reine ». Il a alors parlé durant presque 20 minutes de son dernier road trip aux États-Unis, de Google car et du fait qu’il est malade depuis qu’il a 22 ans. L’homme a alors raconté le parcours par lequel il avait dû passer (suppositoires et colonoscopie) pour apprendre finalement qu’il avait les maladies de Crohn et de spondylarthrite ankylosante.

Simon Leblanc est une « bibitte » de l’humour très attachante. Son authenticité et son rire franc sont contagieux. Dans la salle, les fous rires s’enchaînent et ne s’essoufflent pas. Le spectacle Tout court porte bien son nom, Simon se présente au public en toute simplicité dans une mise en scène épurée en t-shirt et en jeans.

Si vous voulez passer une soirée hilarante et découvrir l’univers d’un humoriste tout à fait charmant, Tout court est le spectacle qu’il vous faut! Pour plus de détails sur les deux spectacles de Simon Leblanc, Tout court et Malade, rendez-vous au www.simonleblanc.ca.

error: Content is protected !!