Louis T charme la Cinquième Salle de la Place des arts avec une vérité désarmante!

Louis T charme la Cinquième Salle de la Place des arts avec une vérité désarmante!

C’est avec aisance que Louis T s’est produit hier soir à la Cinquième Salle de la Place des arts. Il nous a offert son premier one man show devant une salle pleine à craquer. En première partie, Roman Frayssinet, humoriste diplômé de l’École nationale de l’humour en 2015, il a rapidement conquis le public avec un numéro très efficace sur l’anatomie et les documentaires animaliers.

Roman Frayssinet
Roman Frayssinet

«Faire rire et réfléchir, voici l’audacieux pari qu’a choisi Louis T pour ce premier spectacle». «À mi-chemin entre un journaliste et un humoriste, Louis T assume son humour documenté, tenant autant à l’exactitude de ses propos qu’à leur efficacité comique.» «Louis T est reconnu pour la qualité de ses textes. Il se démarque par son humour engagé et collé à l’actualité». Voilà trois phrases suggérées par l’équipe de production et par l’humoriste lors de leur envoi du communiqué de presse… On suggérait aux journalistes d’y inclure ces phrases dans leurs critiques. Belle façon humoristique et approche – quoique déjà vue – pour faire sourire les critiques. Il n’y a pas de doute, ce n’est pas la confiance qui manque! Force est d’admettre qu’après plus d’une heure et demie qui a passé comme un éclair, Louis T réussit réellement à nous charmer par ses thèmes et son humour bien à lui. Du coup, ces phrases proposées font réellement du sens puisque son spectacle est touchant, intelligent et différent. La différence est au coeur du sujet du spectacle, puisque Louis T s’est confié sur son problème du spectre de l’autisme, avec lequel il semble très bien vivre. En effet, l’automne dernier, Louis T a fait le point sur son diagnostic d’Asperger qui venait de tomber, une forme d’autisme avec un haut niveau de fonctionnement en société. Après une dépression dans la vingtaine, de la difficulté à comprendre certains de ses comportements et un sentiment étrange d’être différent, Louis T sort de l’ombre suite à cette nouvelle médicale qui lui permet maintenant d’être heureux et en paix avec qui il est. Il compose avec cette situation avec brio grâce au soutien de sa compagne de vie avec qui il vient d’avoir un enfant. Il se sent libéré et ose en parler en entrevues et sur scène, telle une inexorable catharsis. Cela donnera beaucoup de courage à tous les autistes du Québec. Ils ont enfin un modèle actuel de qui s’inspirer, comme quoi cet état psychologique n’empêche pas de réaliser ses rêves.

Louis T charme la Cinquième Salle de la Place des arts avec une vérité désarmante!

Plusieurs autres sujets sont abordés pendant la soirée, le système de santé, la corruption, le terrorisme, la religion, etc. Bien que ces sujets soient d’actualité et qu’on en parle sans cesse, Louis T y apporte nuances et subtilité. On se surprend à rire de blagues religieuses faites avec tact et intelligence. Sa vérité désarmante et sa logique du tonnerre charme à tout coup chaque fois qu’il prend parole, que ce soit à la télévision ou sur scène. Il est impressionnant, soyons honnêtes. Il faudrait des jours pour observer et analyser tout le contenu de son spectacle, tant chacune des phrases dites s’imbrique les unes dans les autres, tel un puzzle d’idées congrues et parfaitement analysées. On ressent toute la réflexion derrière le discours. Fascinant! Le côté pragmatique de Louis T le rend unique et génial dans la sphère humoristique québécoise. C’est avec humour et légèreté qu’il décortique tous les travers de la société québécoise, sans pour autant banaliser les problèmes. Par ailleurs, un segment du spectacle est un peu plus trash lorsqu’il fait lever tout le monde debout, puis les fait rasseoir en leur prédisant de quelle façon ils mourront. Conséquemment, cela ébranle un peu, sachant tout que nous mourrons un jour cela n’est pas facile de se faire dire que le cancer nous emportera, ou qu’une vache nous tombera dessus! Dans tous les cas, ses blagues ne sont pas pour autant trash et il reste plutôt poli tout au long du spectacle. Lorsqu’il croit aller trop loin, il lance : « Je peux le dire! Je suis malade. Je suis le petit Jérémy qui fait des jokes de Mike Ward ! »

Louis T charme la Cinquième Salle de la Place des arts avec une vérité désarmante!

En somme, le spectacle reste léger sans pour autant être simpliste et anodin. On réfléchit beaucoup et il faut être attentif à chaque instant pour ne pas manquer quoi que ce soit. Louis T. n’a aucune difficulté à nous maintenir attentifs, il est charmant et efficace sur scène. Un peu à la manière des TED TALK, il reste sur scène sur ton tapis rouge, ne quittant jamais cet espace. La mise en scène est donc épurée et laisse place au propos de l’humoriste.

 

Bravo à toute son équipe!

À la Cinquième Salle de la Place des Arts les 6, 7 et 8 avril.

POUR TOUTES LES AUTRES DATES : LOUIST.CA

error: Content is protected !!