Tapis rouge de la première du film Bon Cop bad cop 2 avec Patrick Huard et Colm Feore

C’était soir de première hier à Montréal. Les artisans et acteurs du film ainsi que plusieurs personnalités connues ont foulé le tapis rouge de la Place des Arts pour assister en exclusivité à la projection du film.

On retrouve 10 ans plus tard, le policier David Bouchard (Patrick Huard) et son maintenant patron, employé de la GRC Martin Ward (colm Feore)

), cette fois réunis et partenaires dans une nouvelle mission rocambolesque avec comme ennemis des Américains. Une décennie qui passe, c’est la vie qui suit son cours et qui apporte son lot de changements. Outre une petite Gabrielle qui a bien grandi et la nouvelle chevelure de David, c’est surtout la belle amitié qui s’est développée entre les deux protagonistes qui fait toute la différence.

Bon Cop Bad Cop 2 nous amène ailleurs tout en gardant cette même bonne dose d’action, d’humour, de sacres et de « déboires bilingues ». Une aventure explosive et empreinte d’émotions sincères qui d’une scène à l’autre parvient à nous tenir en haleine, à nous faire rire aux éclats et à nous faire verser quelques larmes.

« La rupture de 10 ans entre le premier film et le deuxième a donné une grande liberté à Patrick Huard. » affirme Colm Feore. « Il était complètement libre d’écrire n’importe quoi. On a maturé, c’est sophistiqué, c’est plus profond. L’amitié qu’on avait pu voir à la fin du premier film est maintenant plus profonde et se voit dans toutes les actions, dans tout ce qu’on fait. Ça se voit qu’ils (David et Martin) sont des amis. »

Patrick Huard précise : « J’avais envie d’aller plus loin, je sentais que j’avais la responsabilité ne pas servir du réchauffé au monde… Le 1 c’est le 1, le 2 c’est le 2. Ce n’est pas la même chose, on ne propose pas la même expérience, mais on est dans la même ADN avec les personnages qu’on aime et ce clash culturel qui cette fois va au-delà du Québec et de l’Ontario avec des moments épeurant de réalité. C’était le défi, en espérant que les gens vont nous suivre dans ça en voulant aller plus loin et embarquer dans cet univers-là, même si ce n’est pas comme le premier. »

Pas de caméo de tanatologue cette fois pour Louis-José Houde, mais le tour d’une autre humoriste de faire ses débuts au grand écran avec un personnage pratiquement principal. Mariana Mazza incarne MC une geek informatique colorée au service de Ward qui jouera un rôle déterminant dans la mission. Un rôle sur mesure pour Mazza qui encore hier n’avait pas vu le film complet et ne parvenait pas à réaliser que c’était bien vrai. « J’ai vraiment trippé. C’est quand même un rôle principal. C’est fucké, je ne m’attendais pas à ça. Je suis là tout le long ! C’est malade. » Les fans de l’humoriste reconnaîtront d’ailleurs quelques lignes de son one woman show Femme ta gueule dans une scène du film. « J’ai testé des lignes de mon show dans le film avant de le faire dans mon show. Quand Patrick Huard m’a dit c’est drôle, je suis allée le faire en show. Le film a testé mon show. »

Le plus grand défi quand tu tournes un film?  « Il faut que je sois assidue, il faut répéter les mêmes choses. Sur scène je peux me permettre de partir dans ma tête et les gens vont tripper quand même, y’a le contact réel avec les gens. Avec un film, c’est le contact avec la caméra, tu dois aimer la caméra sinon elle ne t’aimera pas. C’est une relation amour-haine. » As-tu aimé la caméra? « Je l’ai vraiment aimé, mais je ne peux pas dire que ce sera ça ma vie. Moi ma vie, c’est la scène. Je vais toujours faire de la scène et si on me propose quelque chose de cool, je vais le faire. » On pourra d’ailleurs voir Mariana prochainement dans le film De père en flic 2 aux côtés de Louis-José Houde et Michel Côté. « C’est un peu le même type de rôle que dans BCBC2, mais « downant ». Dans BCBC2 c’est un rôle hyperactif et dans De père en flic 2, c’est un rôle négatif. Si un jour on me demande de jouer le juste milieu, là ce sera un travail, là je vais devoir prendre des cours. »

 

Les scènes favorites de Patrick et Colm :

« Il y en a des tonnes, mais la scène où on voit le ridicule des policiers américains qui essaient difficilement d’arrêter David Bouchard…Incapable de mettre les menottes, il vomit presque… j’aime beaucoup cette scène. » confie Colm en riant. Le départ d’une série de scènes qui nous amèneront rapidement ailleurs dans nos émotions. Huard acquiesce : « On passe de très absurde à très intense et on repart dans l’action tout de suite après, j’adore cette « curve » là, ça en est une belle montagne russe justement… On rit, on rit, on rit… et là ça descend! On se dit « on va tu vraiment là? » et là ça vire…On perçoit tout avec une nouvelle façon de voir les choses. Cette scène clé entre les deux personnages change notre perspective sur tout d’un coup et j’aime ça.  Cet enchaînement là je l’aime beaucoup, mais ma scène fétiche c’est quand Colm (Martin ward) saute les plombs dans le garage. C’est heavy, c’est drôle, c’est bouleversant. »

Pierre Karl Péladeau accompagné par Lucie Laurier. (Elle joue le rôle de l’épouse du personnage de Patrick Huard dans le film).

 

Sarah-Jeanne Labrosse
Sarah-Jeanne Labrosse

 

Catherine St-Laurent
Catherine St-Laurent
Sophie Nélisse et Maxime Gibeault
Sophie Nélisse et Maxime Gibeault

 

Sarah Dagenais-Hakim
Sarah Dagenais-Hakim

 

Éric Lapointe
Éric Lapointe

 

Richard Turcotte et Mathieu Baron
Richard Turcotte et Mathieu Baron

Quelles seront vos scènes fétiches? Préparez-vous, le très prometteur film Bon Cop Bad Cop 2 prendra d’assaut les salles de cinéma dès le 12 mai prochain. À vos sacs de popcorn!

 

 

 

error: Content is protected !!