Première de Guillaume Wagner Trop Humain

Première de Guillaume Wagner Trop Humain

Première de Guillaume Wagner Trop Humain.

Après avoir vendu plus de 65 000 billets de son premier one-man-show Cinglant, Guillaume Wagner revient en force avec Trop Humain.

Mardi soir avait lieu au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, sa première médiatique.

Pour l’occasion, plusieurs personnalités connues dont Korine Côté, Jean-Michel Anctil, Mesmer, Jean-Martin Aussant, Virginie Fortin, Vanessa Pilon, Katherine Levac étaient venues l’encourager.

Pour commencer son spectacle, l’humoriste a affirmé qu’il ne ferait pas de blagues politiques, qu’il ne donnerait pas son opinion et surtout que cette fois-ci il ne nommerait pas de personnalités publiques.

Avec Trop Humain, il jette un regard sur la société actuelle avec ses yeux de personne négative. Il explore la bêtise humaine et parle des travers des gens en nous faisant également découvrir ses défauts. « Une des mes défauts c’est la négativité. Je ne suis pas un bon ami parce que je vois la vérité et je la dis. » Maintenant dans la trentaine, l’humoriste affirme mieux connaître ses défauts et les assumer, son pire étant d’être asocial. Il a d’ailleurs avoué au public: « vous êtes de bonne humeur, j’arrive en criss, je vous jette ma haine et vous repartez d’ici en criss. »

Dans ce spectacle, Wagner parle de l’imbécilité qui nous sépare des animaux. L’humoriste affirme qu’on devrait tous avoir un permis d’opinions comme ça on filtrerait nos pensées avant de les partager parce que maintenant les gens ne prennent plus le temps de réfléchir et ainsi nuancer leurs paroles.

Guillaume compare aussi le show-business québécois à un groupe de zombies à qui on ne peut pas faire complètement confiance, ignorant qui sont ceux infectés. Il parle aussi du métier de journaliste et de certains éditorialistes, dont Richard Martineau. M. Martineau et sa conjointe Sophie Durocher (qui avait provoqué le scandale entre Wagner et Marie-Élaine Thibert) étaient dans la salle lors de ce numéro. Ils ont quitté quelques minutes après la blague qui les visait. Par la suite, Guillaume a enchaîné avec un numéro sur la sexualité, un petit hommage au vagin. « Les femmes, vous pouvez donner naissance. Nous les hommes, notre pouvoir magique c’est de transformer les kleenex en ciment. » Il a ainsi parlé de son envie d’avoir des enfants, mais pas pour le moment.

Dans Trop Humain, l’humoriste s’exprime aussi sur les vieilles mentalités et les préjugés qui en découlent. Il a terminé le spectacle avec une anecdote d’adolescence alors qu’il n’a pas été choisi par son professeur d’art dramatique pour jouer dans la pièce de fin d’année Le Magicien D’Oz, lui qui souhaitait interpréter le rôle de l’épouvantail. Avec Trop Humain, Guillaume Wagner se met à nu et propose un spectacle de stand-up classique et une mise en scène épurée. Il s’expose davantage que dans son premier one-man-show. Il a d’ailleurs écrit tous les textes de ce spectacle.

Le spectacle Trop Humain, d’une durée de 90 minutes, est présenté sans entracte et est offert au coût de seulement 30 $ (taxes incluses). Déjà deux supplémentaires ont été annoncées au Théâtre Saint-Denis les 8 et 9 avril 2016. Pour plus de détails, visitez le www.guillaumewagner.com.

A VOIR:

Première du spectacle Cinglant

Anaïs Favron et Maxim Martin – Le Gala de l’envie

Philippe Laprise et le gala de l’orgeuil

error: Content is protected !!