Jean-Thomas Jobin – Première du spectacle Apprendre à s’aimer

Jean-Thomas Jobin - Première du spectacle Apprendre à s’aimer

Jean-Thomas Jobin – Première du spectacle Apprendre à s’aimer.

Mercredi soir, Jean-Thomas Jobin a convié les gens à sa première montréalaise au Gesù. Devant une salle bondée, l’humoriste a présenté son 3e spectacle intitulé Apprendre à s’aimer.

Avec ce show, Jean-Thomas se permet d’être plus complice avec le public en se détachant davantage du personnage absurde qui l’a rendu célèbre.

 

 

Ce spectacle est construit autour de conseils pour apprendre à mieux s’aimer :

  • Assume le coq à l’âne de ton cerveau décousu;
  • Retrouve l’espiègle en toi;
  • Prends conscience de tes lacunes, cajole-les et mets-les dans une doudou;
  • Rapproche-toi de la vérité, laisse tomber ta façade;
  • Prends le temps de faire plaisir;
  • Laisse ta trace un peu partout;
  • Donne de l’amour.

Dans un décor représentant son interprétation des taches du test de Rorschach, l’humoriste nous transporte dans son univers durant 90 minutes consécutives. Il y a donc des moutons, des rames sur la scène ainsi que 3 panneaux avec des taches, une pour le passé qui signifie l’ironie et une pour le futur représentant l’absurde.

Contrairement à ses deux autres spectacles, l’humoriste a voulu raconter des moments réels. Il parle donc de sa mère poule qui donne parfois des conseils épouvantables et qui est très drôle malgré elle et de son père très cérébral, maniaque de langue française et obsédé du pratico-pratique.

Jean-Thomas invite même une spectatrice à monter sur scène et lui remet en argent,  la valeur de son billet, afin qu’elle participe à un numéro où il personnifie un diseur de bonne aventure trop franc.

L’humoriste explique également à l’aide d’une anecdote familiale comment il a découvert l’absurdité.

À travers le spectacle, Jean-Thomas nous dévoile aussi les messages qu’il laisse dans la section Commentaires des sondages d’hôtel, les speechs qu’il prépare à l’avance en cas d’un écrasement d’avion ou d’un réveil après un long coma et dresse son top 3 des trames sonores de son dernier souffle sur la Terre. Il nous montre également de quoi aurait l’air son humour s’il était dans un duo assez étrange.

 

Ceux qui aimaient déjà l’humour absurde de Jean-Thomas Jobin ne seront pas déçus, mais avec ce 3e spectacle plus réaliste et personnel, l’humoriste devrait être en mesure d’attirer d’autres types de public. Si vous avez envie de passer une soirée hors du commun, venez voir ce spectacle!

Le spectacle Apprendre à s’aimer sera présenté les 13 et 14 novembre au Gesù ainsi que le 2 décembre au Grand Théâtre de Québec. Pour plus de détails, visitez le www.jeanthomasjobin.com.

 

A voir également:

Première du spectacle Soulever des Corneliu 

no images were found

 

error: Content is protected !!