Stéphane Fallu – Fallu bon deuxième

Stéphane Fallu présentait au Théâtre St-Denis 2 le 26 mars dernier, son deuxième one man show intitulé Fallu bon deuxième.

Partant de la prémisse qu’on ne peut être le premier dans tous les domaines, l’humoriste a parlé des conventions acquises dans notre société que ce soit en couple, en voiture ou lorsqu’on rencontre un professionnel. « Je me revendique le droit de ne pas toujours être le meilleur. La dernière fois que j’ai été premier, c’était sur les lieux d’un accident. »

Il a également dressé la liste des moments dans la vie où on ne peut pas être totalement honnête. Par exemple, lorsqu’on voit le bébé de quelqu’un pour la première fois, la première rencontre de la nouvelle blonde d’un ami, etc.

L’humoriste a également avoué qu’il n’est pas bilingue et que cela le gêne un peu. Il a alors imité quelques accents anglais comme le british, le texan, l’allemand et l’ontarien.

Stéphane a aussi partagé au public l’un de ses rêves qui est de chanter dans un groupe rock; il s’est alors laissé aller et a interprété à sa façon la pièce Bed of roses de Bon Jovi avant de quitter la scène pour l’entracte.

Au retour de la pause, l’humoriste a raconté son dernier souper de couple où il a rencontré la nouvelle conquête de l’amie de sa blonde : Pierre. Une catastrophe, puisque ce dernier adore étaler ses passions et se vanter qu’il est meilleur que les autres.

« Je ne suis pas un passionné dans la vie, j’aime beaucoup de choses un peu. » Fallu a alors enchaîné en parlant de quelques passions qui sont devenues très importantes pour certains Québécois comme le jogging, le vélo, l’entraînement, la bouffe, le vin et les voyages.

Après les passions, l’humoriste a parlé de ses peurs et a effleuré le sujet de la sexualité. Il a terminé le spectacle avec l’une de ses spécialités, la création d’une chanson en direct, avec des mots soufflés par le public. Il a ainsi inventé une balade avec des mots comme mademoiselle, coquerelle, poubelle, menstruel, manuel et belle.

Fallu bon deuxième nous prouve que la quête absolue de la perfection n’est pas nécessaire et que parfois il est positif de ne pas être le meilleur. On peut en retirer du bon et c’est ce que l’humoriste veut démontrer dans ce spectacle.

Stéphane Fallu reviendra au Théâtre St-Denis présenter son spectacle, mis en scène par Martin Cloutier et coécrit par Sébastien Ouellet, le 24 octobre prochain. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page http://stephanefallu.com/

error: Content is protected !!