Événement JMP – Festival Juste pour Rire 2014

Depuis 7 ans déjà, l’humoriste Jean-Marc Parent convie les spectateurs à un immense party avec l’Événement JMP. Reprenant la formule gagnante de l’an dernier, le spectacle promet anecdotes cocasses, spontanéité, DJ et artistes invités, musique à fond la caisse et plusieurs heures de plaisir.

Dès son entrée sur scène, les spectateurs se sont levés afin d’applaudir chaudement Jean-Marc Parent qui a avoué que c’était beaucoup de pression et de fébrilité, « d’un coup que vous n’aimez pas ça! »

Débutant à 18 h 30 avec quelques anecdotes sur les métiers essentiels, mais mal aimés des Québécois (infirmier, policier, enseignant), le spectacle s’est poursuivi avec un numéro sur l’exercice. L’humoriste a raconté à la foule qu’à son âge le corps ne suit plus comme avant. Ses amis et lui ont décidé de refaire quelques sports comme le trekking en montagne, le vélo et le ski alpin. « La technique y est encore, mais le corps ne suit pas. »

Par la suite, Jean-Marc a posé quelques questions au public et a alors improvisé sur un couple qui était ensemble depuis 43 ans. Il a enchaîné avec un numéro sur la peur de vieillir : aventure avec des femmes plus jeunes, augmentation mammaire, botox, nouvelle dentition, teinture, etc.

La première invitée de la soirée, Mariana Mazza est venue parler des traditions  culturelles étranges et d’un voyage en France où elle faisait la première partie de Messmer, qui était présent dans la salle.

Elle avait payé 200 $ pour aller voir Lara Fabian et entendre la chanson Je t’aime. Au moment où Lara devait pousser la note la plus haute, elle a tendu son micro à la foule qui a fredonné la suite.

Fidèle à lui-même, Jean-Marc a parlé d’un de ses problèmes de santé. Comme il voyait constamment des taches dans ses yeux, il a consulté un ophtalmologiste, qui lui a diagnostiqué des flotteurs dans un œil.

Par la suite, il y a eu un intermède musical où Jean-Marc a pu pousser la machine et faire entendre les 200 000 watts provenant des énormes colonnes de sons. Du techno à plein volume, un soundman qui s’improvise DJ lors de deux soirées et des éclairages de raves. « Ça stimule, c’est comme un vibrateur, mais tu es dedans. » Nadja a alors interprété 2 extraits de chansons des années 90 : Rhythm is a dancer et Pump the jam.

L’humoriste a enchaîné avec les régimes et la beauté selon les différentes cultures. Dans son équipe, l’homme est entouré de gens minces pouvant se permettre quelques tentations, car ils ont de bons métabolismes.

Dominic Paquet est monté sur scène pour parler des erreurs de Dieu lors de la création des mécanismes de défense de certains animaux (abeille, tortue, lapin, mante religieuse, poule et crabe) et de son fils Jésus. Il s’est aussi confessé; il ne va à l’église que pour la messe de minuit à Noël.

Par la suite, Jean-Marc a fait revenir Dominic pour qu’ils discutent du Costco et de la surconsommation. Jean-Marc a raconté son achat compulsif d’une télévision de 7 po alors qu’il en possède plus d’une vingtaine à la maison. « J’ai une 60 po au pied du lit et je suis à plat ventre sur le lit avec ma 7 po et je me convaincs que c’est pratique. »

Selon lui, la surconsommation cache un vide. Il a alors continué en parlant des témoins de Jéhovah (dont faisait partie Nadja jusqu’à l’âge de 20 ans), de la religion catholique et des esprits.

L’humoriste a enchaîné avec sa nouvelle vie hivernale en Floride. Il aime y aller, car à 51 ans, il est le plus jeune. Il s’est d’ailleurs fait un ami de 82 ans qui est en pleine forme et qui le pousse à rester actif.

Il a également raconté son excursion aux Bahamas avec le bateau qu’il a acheté avec 3 ans d’économies. « Je me suis acheté un bateau de mononcle avec un lavabo et une chambre. » L’organisateur lui a mentionné qu’il devait d’abord former une équipe pour son excursion en mer. L’humoriste a donc choisi sa copine Annick, qui est un peu princesse et sa directrice technique.

Ils étaient 22 bateaux à parcourir les îles des Bahamas. Jean-Marc et son équipe, dont le bateau faisait 35 pieds, étaient les derniers dans la file derrière le Mangousta 165 de 165 pieds. Le bateau de 4 étages créait de gigantesques vagues. Après être passée à travers une tempête de 30 minutes, l’équipe a été invitée sur le Magousta 165 pour une soirée chic. Malheureusement, les seuls vêtements secs restants étaient une chemise froissée aux allures de Scott Towels, un maillot de bain 1 pièce et une serviette FLORIDA. Après le périple de quelques jours, Jean-Marc s’est lié d’amitié avec le capitaine et a osé lui demander ce qu’il faisait dans la vie. « Je suis poseur de spring dans les stylos! »

Comme promis, Jean-Marc a amené le public dans son univers avec des anecdotes savoureuses sur plusieurs sujets différents. De l’improvisation, des invités heureux d’être sur scène pour l’événement, de l’énergie débordante, de la musique dans le tapis et un Jean-Marc Parent en forme et prêt à offrir le meilleur de lui-même. 5 h 15 de spectacle, sans entracte : de 18 h 30 à 23 h 45, du matériel unique et différent à chaque soir. Un événement unique en son genre réunissant des fans conquis de 15 à 90 ans.

Voir aussi:

le gala hommage 2013 à Jean-Marc pour ses 25 ans de carrières

les autres galas Juste pour rire 2014

La première de son spectacle Torture 

error: Content is protected !!