Une fête nationale réussie à Montréal! 

Chaque année à Montréal, des milliers de personnes se déplacent pour célébrer la grande fête de leur patrie: la fête nationale du Québec. Tous les ans, on doit  sans cesse s’améliorer afin de surprendre les fidèles spectateurs et leur offrir un show  à la hauteur des attentes. Du coup, chaque année des équipes opèrent de main de maître pour nous concocter un show mémorable à saveur patriotique farci de chansons québécoises appréciées de tous. Les drapeaux aux couleurs de blanc et de bleu arborant des fleurs de lys flottent au gré du vent, dans une folle danse qui nous rappelle à tous nos origines et notre solidarité. Les gens plus âgés chantent, sourire aux lèvres les « tounes » de leur enfance tandis que de nouvelles créations plus actuelles viennent rassembler les plus jeunes. Mais la St-Jean Baptiste c’est aussi le moment pour échanger nos souvenirs, partager notre histoire. On se remémore, on réinvente. Tout le monde est de la fête! À droite, une jeune fille de 9 ans chante du Robert Charlebois, à gauche un vieil homme de 90 ans chante du Koriass. C’est un doux moment de plaisir partagé entre tous les Québécoises et les Québécois.

C’est sous le soleil  que la première partie du spectacle de la St-Jean a commencé à 20h00 avec l’arrivée de QW4RTZ sur scène. Le groupe nous a gâtés avec leurs incroyables voix, interprétant à leur manière des chansons de Karim Ouellet, de Marie Mai, d’Alex Nevsky, de Stromae, de Gilles Vigneault, et bien d’autres. Ayant bien réchauffé la scène, le groupe n’est pas allé bien loin puisque plus tard,  il est aux côtés d’autres chanteurs lors du spectacle officiel.

C’est au coup de 21h00 que le spectacle de la Saint-Jean a débuté en force sur la Place des Festivals à Montréal. La célèbre chanson Terre Promise du talentueux chanteur québécois Éric Lapointe fut interprétée par son créateur, mais aussi par les Soeurs BoulayYann Perreau et Brigitte Boisjoli.

Une ouverture impressionnante et une chanson issue d’un répertoire classique de la musique québécoise. Cette première chanson entendue par les milliers de personnes présentes fut lever la foule et créa un délire collectif jovial et assumé! La marée humaine était, ma foi, très impressionnante! Il faut vivre l’expérience au moins une fois dans sa vie. Avis à celles et ceux qui écouteront la diffusion à la télévision qui aura lieu ce soir à 20h00: sortez dans les rues de Montréal l’an prochain, le déplacement en vaut le coup!

C’est l’humoriste Louis-José Houde qui a assuré l’animation de cette année, livrant un discours à la hauteur des attentes. Il fut drôle, vif d’esprit et efficace.

La soirée est passée trop vite! Beau comme on s’aime, interprétée par Yann Perreau, fut un très bon coup puisque la foule s’est mise à chanter avec lui. Les chansons Les Boys (avec QW4RTZ) suivi de Bobépine  d’Éric Lapointe (avec Travis Cormier de La Voix)  sont venues rassembler toutes les voix de la Place des festivals, créant une énorme chorale collective! Indéniablement, ce cher Éric est aimé de tous et fut une clé du succès de la soirée. Le chanteur chante toujours avec ses tripes et ne semble jamais pousser de fausse note. Un talent grandement impressionnant qui mérite d’être souligné.

Une autre force, Brigitte Boisjoli sur scène… Là, il y a de quoi complexer toute trentenaire ! La chanteuse bouge comme si elle en avait vingt et chante avec toute sa fougue. Elle est solide sur scène et donne tout un show!

Koriass s’est allié à Yann Perreau sur Le bruit des bottes, venant faire bouger les plus jeunes! Koriass s’est ensuite joint aux Sœurs Boulay sur Black Lights. Perreau a aussi offert une version très réussie de sa chanson devenue très populaire, J’aime les oiseaux. Les Sœurs Boulay ont ravi leurs fans mais aussi le public en général avec leur chanson Fais-moi un show de boucane.

Jean-Pierre Ferland – qu’on ne croyait plus avoir la chance de voir en spectacle dû à ses nombreux retraits de la scène musicale est arrivé sur scène avec beaucoup d’amour à donner, dans un discours touchant la foule droit au coeur.

Par la suite, Samian est venu nous livrer Enfant de la terre. Un vibrant hommage a été rendu aux Premières Nations. La soirée est redevenue un peu plus typique avec le retour d’Éric LapointeBrigitte Boisjoli, les Soeurs Boulay et les autres. Les chansons Petit Roi, Les fesses, Frog Song, Gens du pays et Un peu plus haut, un peu plus loin, font partie des chansons offertes durant la dernière partie du spectacle.

Somme toute, ce fut une soirée plus que réussie. On vous conseille fortement de venir assister à un concert de la Fête nationale à Montréal, chaque année est un super party dont on se souvient longtemps!

Voir également:  Les répétitions

error: Content is protected !!