Une heure de tranquillité – DUCEPPE

Une heure de tranquillité c’est tout ce que demande Michel (Roger La Rue) afin d’écouter LE disque qu’il cherchait depuis trente ans. Après une petite balade dans le Vieux-Montréal par un beau samedi matin, ce passionné de jazz, est tombé par hasard sur le disque Me, myself and I. Il choisit donc de revenir à la maison pour l’écouter, mais sans savoir que la tranquillité espérée ne sera pas du tout au rendez-vous.

Sa femme (Josée Deschênes) décide de lui parler de ses tourments et lui dévoile une aventure, qui a duré 2 semaines et qui est survenue il y a plus de 30 ans. Elle a également invité leur fils (Laurent Duceppe) Sébastien alias Fucking Rat à venir discuter de son avenir, lui, qui à 32 ans, vit dans un sous-sol miteux de Ville-Émard et fait de la musique dans un groupe de punk rock alternatif.

Il y a aussi l’entrepreneur (Antoine Vézina) qui cause un vacarme en rénovant la chambre de Sébastien pour la convertir en bureau pour Michel. Ayant percé un trou par erreur dans un tuyau, l’ouvrier fera beaucoup de dégâts. Le voisin du dessous (Bobby Beshro) viendra lui aussi déranger la tranquillité de Michel en raison d’une fuite d’eau.

En plus de tout ça, la maîtresse de Michel (Mireille Deyglun), qui est également la meilleure amie de sa femme, choisit cette journée pour dévoiler à celle-ci la relation qu’elle entretient depuis 6 mois avec son mari. Le meilleur ami de Michel (Stéphane Jacques) vient aussi cogner à sa porte. Les révélations faites au cours de cet avant-midi causeront une onde de choc.

Entre les visites de tous ces personnages et les appels téléphoniques de la mère de Michel, on ne s’ennuie pas. Le rythme est effréné et n’est pas coupé par un entracte. La pièce, écrite par l’auteur français Florian Zeller, est bien construite et la mise en scène  de Monique Duceppe est efficace.

Roger La Rue est excellent dans ce personnage égoïste et exaspérant par moment. Josée Deschênes nous fait croire à cette femme déprimée dès ses premières paroles. Son interprétation est savoureuse! Chacun des comédiens apporte une touche spéciale à cette comédie qui dure un peu plus d’une heure trente.

Une heure de tranquillité est un bon divertissement, un vaudeville comme on les aime! La pièce est présentée chez DUCEPPE jusqu’au 6 février. Pour plus de détails, consultez le www.duceppe.com.

error: Content is protected !!