Gala Vidéotron Juste Personnages animé par Rachid Badouri et Éric Antoine

Dimanche soir avait lieu le premier spectacle d’une série de 4 du gala ADN de l’humour – juste personnages animé par Éric Antoine et Rachid Badouri. La soirée a débuté avec un sketch mettant en vedette nos deux animateurs alors qu’ils étaient enfants. Rachid rêvait d’être une pop star comme Michael Jackson alors qu’Éric se voyait déjà comme un grand magicien.

 

Les animateurs ont ensuite mis la table en décrivant les différents personnages que l’on se crée:le Père-Noël a été inventé pour émerveiller les enfants et pour faire bonne figure, nous ne sommes pas totalement nous-mêmes devant la belle-famille et les enfants.

Les Denis Drolet sont venus montrer au public qu’ils ne sont pas des personnages. Pour eux, E.T. s’appelait Luc, Sol était un asthmatique dyslexique et seuls Shrek et Anne-France Goldwater sont des personnages.

Vincent C. a prouvé que le cerveau peut croire presque n’importe quoi. Il a demandé à une spectatrice de venir faire un numéro de vaudou avec lui. Il a chatouillé, piqué, brûlé et touché la poupée et la jeune femme a tout ressentie. Vincent a fini son numéro en retirant un peu matière grise à la poupée. La spectatrice n’était plus capable de dire les mots éducation et conscience. Ça sonnait plus comme édactan et cosisne.

 

Rachid Badouri a parlé de ses deux célèbres personnages, celui de son père et de sa femme. Maintenant, il a une petite fille qu’il aime plus que tout même s’il a voulu l’échanger à l’hôpital. Comme le seul bébé restant était arabe et roux, il a gardé sa fille même si depuis qu’elle se fait garder par une haïtienne, elle a beaucoup trop d’attitude. Rachid a avoué lui prodiguer des conseils quand elle dort. Son numéro s’est terminé alors qu’il lui a dit qu’elle était sa plus grande fierté.

Le spectacle a continué avec Issa Doumbia caricaturant une mama haïtienne ayant une auto-école de conduite. En faisant un petit jeu à mains levées, elle a choisi Costa qui cumule 47 ans d’expérience derrière le volant. Ensemble, ils ont vérifié les étapes à suivre avant de prendre la route. Moment cocasse où mama s’est gâtée en bouclant la ceinture du conducteur et à quelques autres reprises. L’humoriste a eu droit à une ovation et a mentionné que c’était un véritable rêve de jouer au Québec.

Puisque Juste pour Rire fête ses 35 ans, ils ont choisi de ramener sur scène quelques-uns des personnages célèbres tout au long du festival. Dimanche, c’est le curé Poirier (Patrick Groulx) qui est venu célébrer la messe. Il a entre autres rappelé « qu’après 3 jours Jésus a ressuscité, c’est donc lui qui a inventé Walking Dead. » Le curé Poirier a terminé avec un joyeux exercice de diction des plus savoureux.

Durant le changement de décor, le public a retrouvé Kim Jong-Un et Donald Trump en grande discussion.

Anthony Kavanagh a quant à lui été amené devant la justice par son propre fils. Un juge haïtien est venu prendre la parole pour défendre le mineur.

Sylvain Larocque, qui ne fait jamais de personnages, a décrit la petite guerre entre les humoristes qui font du stand up et ceux qui jouent des personnages. « J’ai rien contre ceux qui font des personnages, je préfère l’humour. » Il a mentionné qu’avec le stand up classique on ne peut rire que des gens semblables à nous. Il affirme donc pouvoir se moquer de Laurent Paquin. Par contre, en étant caché derrière un personnage on a plus de latitude. Sylvain a donc mis une perruque et s’est permis certaines blagues crunchy

 

Éric Antoine est monté sur scène pour présenter un numéro de magie avec la collaboration d’une spectatrice. La dame a pigé le 7 de pique et le magicien a bel et bien deviné sa carte. Il était tellement sûr de son coup, que depuis le début du spectacle il portait un t-shirt avec l’image de cette carte sous son veston, il lui a offert un ballon avec un 7 de pique caché dans une boîte et a lancé des confettis à l’effigie de cette carte.

 

Le dernier invité du gala, Alexandre Douville, a parlé des préjugés à son égard, lui qui n’attire pas la sympathie des gens. Il voulait devenir avocat, mais a plus l’air d’être l’accusé. Il a avoué draguer à la bibliothèque parce que là-bas les filles ne peuvent pas crier en le voyant. 

 

Le spectacle s’est terminé avec un sketch mettant en vedette nos deux super-héros Super salopard (Badouri) et Oeil de Faucon (Antoine) et le méchant Super K (Kavanagh).

 

Le gala ADN de l’humour – juste personnages saura vous plaire si vous aimez les personnifications et ce genre d’humour  Durant la soirée, plusieurs humoristes ont eu droit à des ovations comme Rachid Badouri, Issa Doumbia, Patrick Groulx, Sylvain Larocque et Alexandre Douville. Rachid et Éric forment un duo complémentaire et leur animation est énergique et sympathique. Leur gala est également présenté à deux reprises ce soir à la Place des Arts. Plus de détails au www.hahaha.com.

 

error: Content is protected !!