La grande rentrée montréalaise de Jérémy Demay et son spectacle Vivant

 

C’est l’humoriste Alex Douville qui a assuré la première partie de Jérémy Demay avec des blagues efficaces sur son apparence d’un tueur si proche et sur l’importance de ne pas sacrer tout croche. « Sacrer c’est magique » s’est-il exclamé avant de faire un historique/ hiérarchie des sacres alignant, pour les besoins de la cause, quelques paroles d’une chanson de La Chicane au passage.

Une fois la foule bien réchauffée, c’est au son de battements de cœur qui résonnent et sous un jeu de lumières spectaculaire que Jérémy a fait son entrée sur scène. La foule l’a accueilli avec un tonnerre d’applaudissements. Il s’est d’ailleurs empressé de nous faire danser et d’interagir avec certains avant d’insister sur notre privilège d’être en vie.

Le ton est lancé, Vivant se veut un show qui permet à l’humoriste de faire une rétrospective de son vécu tout en incluant le public dans cet hommage à la vie. 

Avant l’entracte, il enchaîne donc des numéros abordant, entre autres, son amour pour le Québec, la météo, son amour pour les prénoms qui débutent avec « R », les vieux vs les jeunes couples, les activités de couples (la pire n’est pas les pommes, mais le pédalo), les choix qu’on fait, (« Ma vie résulte de choix que j’fais » s’exclame Jérémy avant de remercier avec un câlin « Patrick » du public, d’avoir choisi, comme plusieurs, de venir voir le show.)  Fidèle à lui-même avec des mimiques, des grimaces et des sons loufoques, il aborde également le choix du titre de son show. « Jérémy Demay 2 (…), n’aurait pas été l’idéal »; Les choix de prénoms; Comment on est responsables de comment on se sent, mais aussi d’à quel point on ne choisit pas son physique. « Je suis né laid » (On n’y croit pas une seconde.); Un hilarant numéro sur sa joie de mesurer 6p5 en avion, vieillir : les signes qui montrent que le corps vieilli, vieillir en 2017 avec Facebook et les textos; les conseils des personnes plus âgées et, avant de nous laisser partir pour l’entracte, il nous parle de son examen de la prostate avec un numéro de type comédie musicale, tout en chanson.

On revient en musique avec « Dj coco » Simon Perreault qui, avec Jérémy, fait chanter le public avec des succès comme « Tassez-vous de d’là » des Colocs et « What’s goin’on » de Marvin Gaye (frissons garantis avec les voix de la foule à l’unisson). Il enchaîne avec des sujets tels que : la virilité, les québécois dans le sud qui « déposent leur image aux douanes » et qui l’aident à être un humain en entier, les « mon’onc’ » québécois et leurs jokes de mon’onc’, la mort « C’est l’fun d’être en vie », l’absurdité des cercueils « Un petit peu chaud, je dors sur des roches alors un petit peu mort (…) imagine », les rituels du monde face à la mort et il fait un discours plus philosophique sur « comment agir face à la mort ». (Un sujet un plus lourd, on doit l’avouer.) Puis, un dernier sprint avec des numéros sur le sexe qui devrait être sans jugement, l’homosexualité et comment les reconnaître « on ne choisit pas d’être gai, on naît gai (…) ça veut dire qu’il y a des bébés gais, c’est cuuuuute! », la masturbation « 2e plus belle chose après la femme » avec les hommes qui sont des « ninjas de la masturbation » et un hymne à l’amour solitaire en chant et à la guitare. 

Après des remerciements chaleureux et empreints d’émotion, surprise, Jérémy Demay revient sur scène au piano pour interpréter avec son « amireux » Alex Nevsky leur chanson « vivant ».

Un 2e one man show réussi pour Jérémy Demay, malgré une impression de « déjà entendu » à quelques reprises. Celui qui avec vivant voulait répondre à la question « C’est quoi être vivant ? » parvient aisément à nous faire rire et à se sentir bien en vie. Bravo et merci Jérémy!

« Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contentent d’exister » – Oscar Wilde

 La grande rentrée montréalaise de Jérémy Demay et son spectacle Vivant se fait du 17 au 26 octobre 2017. Avec déjà plus de 40 000 billets vendus, l’humoriste sera en supplémentaires du 22 au 25 février 2018 à l’Olympia de Montréal.

Visitez le www.jeremydemay.com pour ne rien manquer et pour vos billets.

.

error: Content is protected !!